Première réunion annuelle des coordonnateurs

La première réunion annuelle du réseau des coordonnateurs des Programmes Nationaux de lutte contre la Tuberculose (PNT) de l’Afrique de l’Ouest à Cotonou. Elle a été organisée par le WARN/CARN-TB et avait pour objectif de faire le bilan des activités du réseau.

Du 20 au 21 Octobre 2016, s’est tenue la première réunion annuelle du réseau des coordonnateurs des Programmes Nationaux de lutte contre la Tuberculose (PNT) de l’Afrique de l’Ouest à Cotonou au Bénin Marina Hôtel. Cette rencontre organisée par le WARN-TB avait pour objectif de faire le bilan des activités du réseau depuis sa création et de définir les prochaines étapes. Elle a duré deux jours et a connu la participation de tous les 15 pays de la CEDEAO et de la Mauritanie. Les pays étaient représentés par leurs coordonnateurs PNT (Programme National contre la Tuberculose) ou leurs collaborateurs les plus proches.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la santé du Benin, Dr Alassane SEIDOU, qui dans son allocution a félicité les coordonnateurs des programmes de lutte contre la tuberculose pour cette initiative fédératrice. Il n’a pas manqué de remercier le Directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et tout son staff pour leur implication et leur soutien permanents dans la résolution des problèmes de santé dans la sous-région ouest africaine. Il faut aussi noter la présence remarquée du Représentant Résident de l’Organisation Mondiale de la Santé au Bénin (OMS/Benin) et de certains partenaires notamment le Fonds Mondial, l’Union Internationale contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires, la Fondation Damien et surtout l’OMS/TDR.

Les travaux de la première journée ont démarré par la présentation du rapport annuel du WARN-TB. Dans sa présentation, le Secrétaire Exécutif du WARN-TB a fait le tour des réalisations à mettre à l’actif du réseau. On peut citer entre autres :

Sur le plan programmatique : organisation de deux ateliers sur le renforcement de la surveillance de la tuberculose en Afrique de l’Ouest. Ces deux ateliers ont été financés par le Fonds Mondial.
Sur le plan recherche opérationnelle : organisation des modules 1& 2 d’une formation à 4 modules sur la recherche opérationnelle (financement OMS/TDR).
Sur le plan du plaidoyer : rencontre à Ouagadougou avec la direction de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé en Février 2016 ; Participation du Secrétariat Exécutif du WARN-TB à L’Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO à Bissau en Avril 2016.
Autres activités : élaboration du logo du réseau.
Le Secrétaire exécutif a également fait le point des difficultés et des aspects qui restent à améliorer dans le réseau. Après cette présentation, les participants se sont prononcés sur les activités et ont proposé des approches de solution pour améliorer la vie du réseau. Dans les présentations suivantes, les pays ont fait le point de leur situation actuelle par rapport à la tuberculose, en insistant sur les progrès réalisés depuis la création du réseau. On retient de ces exposés que tous les pays ont mis en place leur taskforce TB et que les activités ont démarré. Certains pays comme le Burkina Faso ont même déjà réussi à rédiger leur agenda de recherche.

La première journée a été bouclée après la présentation faite par la représentante de la Regional Green Light Committee (rGLC). On peut retenir de cette présentation que le rGLC a pour mission principale d’accompagner et d’appuyer les pays dans la mise en place d’un bon système de prise en charge des patients TB-MR (Tuberculose Multi-résistante) avec notamment l’implémentation du régime court de 9 mois.

Le deuxième jour a été meublé par diverses présentations et discussions sur les points suivants : Partage d’expérience et échanges sur des projets de recherche opérationnelle en cours d’implémentation dans certains pays 
Présentation par les différents partenaires présents sur leurs activités et l’appui qu’ils peuvent apporter au WANR-TB dans les prochaines années ; il s’agit notamment des partenaires suivants : Organisation Ouest-Africaine de la Santé, Fonds Mondial, l’OMS/TDR, Fondation Damien.
Les groupes de travail mis en place à savoir :
Gestion de la tuberculose transfrontalière ;
TB et législation ;
TB et situations d’urgence (Ebola, Lassa, catastrophes naturelles) ;
Surveillance épidémiologique de la TB et gestion des données.
Les activités de ces groupes de travail ont été revues et les moyens de les améliorer ont été mis en évidence.

Au cours de la dernière session de la deuxième journée, les prochaines étapes à franchir par le réseau ont été abordées.

A la fin de la réunion, tous les participants ont exprimé leur satisfaction pour la qualité des discussions et les recommandations qui si elles sont rigoureusement mis en œuvre permettront un essor rapide du réseau. Les participants ont également tenu à remercier l’OOAS pour son implication dans l’organisation de la réunion et dans l’animation de cet important réseau dans notre sous-région.

Partagez

Laissez un commentaire

A propos de nous

Le réseau des programmes de lutte contre la tuberculose de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale vise l’harmonisation des pratiques de lutte contre la tuberculose dans la sous région.

Lire plus »

Articles récents

Abonnez-vous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Translate »

BIENVENUE

Connectez-vous à votre compte

Share

Ce site Web utilise des cookies pour s'assurer que vous obtenez la meilleure expérience possible. En continuant à naviguer sur ce site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies aux fins susmentionnées.